La Relève

Répondre
Melamanïa
Messages : 25
Enregistré le : jeu. juil. 27, 2017 5:55 pm

La Relève

Message par Melamanïa » ven. janv. 04, 2019 4:37 pm

Le lieu était presque présentable finalement. Presque.

Lorsque Tara et Silën s'étaient décidées à l'acheter, la bâtisse était à peine plus qu'un taudis en ruines. Il faut dire que l'animation et l'économie n'étaient pas au beau fixe ces temps-ci. Après tout, cela leur avait permis de payer le bâtiment dans le quartier, du moins avec de l'or du royaume.

A vrai dire, ce n'était pas tellement un rêve ou une impulsion personnelle qui avait amené les deux femmes Elfes Noires à se reconvertir en tavernières. La demande (l'ordre ?On ne sait jamais quand on s'entend aussi bien avec son "supérieur") venait de Sidian Hordloh de Capulet, celui qui avait été Maître-Espion et Informateur d'Avalar en son temps, celui-là même qui était à présent représentant des "Eveillés d'Avalar", d'Aderthad, la cité/campement de ceux qui restent, bien déterminés à suivre la ligne directrice qu'était celle de leur royaume autrefois. Celui que l'on nommait "L'Oeil de Lynx", au singulier depuis longtemps puisqu'il était borgne -point d'ironie à cela et sa tâche d'espion s'il vous plaît !-. Et dont les deux femmes ici présentes étaient nommées les Oreilles, puisqu'après lui elles étaient les principales informatrices du territoire. Les Oreilles d'Avalar... Aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre sous l'identité de Tara et Silën, tenancières d'une nouvelle auberge partagée en Akisroc.

Selon Sidian, c'était un excellent point de départ pour récolter des informations, qu'elles viennent des rumeurs d'Akisroc, de ce qui se passait officiellement en la capitale de Dragostina, ou des voyageur d'autres royaumes un peu bavards... L'alcool aiderait, si besoin. De plus, cela faisait un point de rencontre et un pied à terre pour ceux de l'Eden-Avalar. Et puis, en se liant avec d'éventuels clients ou co-gérants, peut-être parviendraient-elles à mettre au point des alliances secrètes, si jamais il y en avait besoin face ou malgré la politique de la Cheftaine Lyn'Drakaël sur l'Eden-Avalar. Il faut dire que, si cette dernière avait été chargée de remettre un royaume sur pied et de gérer sa politique extérieure par les dirigeants de Sylvanie -leur territoire d'origine-, Sidian ne lui faisait pas confiance (et il n'était pas le seul), et ne croyait d'ailleurs même pas à sa politique belliciste, lui étant trop proche des idées diplomates et pacifiques du temps d'Eyolas. Il se doutait que tôt ou tard, il faudrait faire face aux conséquences de ce mode d'action fait de conquêtes, de menaces et de pillages. Peut-être même faudrait-il lui faire face à elle directement. Le moins que l'on puisse dire, c'est que leurs relations n'étaient pas au beau fixe. Mais ce n'était ni à Tara, ni à Silën de prendre part aux discussions gouvernementale entre eux. Leur mission, pour l'instant, était ici.

Lancer une nouvelle taverne, récolter des informations, tisser des liens. Si possible, essayer aussi d'avoir des informations sur Melamanïa, la jeune Elfe qui était venue clandestinement en bâteau à Akisroc. Evidemment, garder leur couverture, ne pas se présenter comme des citoyennes -et encore moins des espionnes !'Voyez la logique ?- de l'Eden-Avalar, mais de simple femmes d'affaires d'Akisroc souhaitant ouvrir un nouveau lieu de divertissement et de rencontre.

Il y avait aussi une particularité à cette auberge, conseillée par Sidian Hordloh. Elle devait être participative, c'est-à-dire qu'elles devraient trouver, attirer, ou du moins accepter d'autres tenanciers à leurs côtés. Cela, d'une part pour les frais de la taverne; d'autre part car, même à deux, avec leur rôle d'espions, elles ne pourraient peut-être pas être là tout le temps; enfin, parce que cela était également une bonne stratégie pour tisser des liens et en apprendre plus.

Les deux Elfes Noires étaient donc là, les quelques travaux destinés à rendre l'endroit à peu près convenable terminés -enfin ce qui avait été possible avec l'or fourni par Sidian-, au moment de l'inauguration de la taverne. Enfin, cela pouvait porter ce nom uniquement car c'était le premier jour où elles ouvraient. Elles n'avaient rien fait de spécial et, bien que toujours enclines à s'amuser, n'en avaient guère eu envie ni jugé cela utile. En fait, elles étaient toujours un peu sceptiques -Tara surtout- quant à la réussite de cette démarche, qu'il soit question d'auberge, de participation ou d'échanges verbaux quel qu'en soit le but.

Elles entrèrent donc, Tara soupirant, bien que tout de même ravie d'être aux prises avec un lieu de convivialité, et commencèrent à tout mettre en place.

La première, qui répondait au nom de Tara Lolth'Dalharil, avait les cheveux rouges-roux, longs et attachés en une élégante queue de cheval. Ses yeux, eux, arboraient plutôt la couleur de l'or. Quant à sa tenue, c'était une élégante robe noire, décolletée et fendue aux cuisses, qui aurait plutôt donné l'impression d'une tenue de soirée.

La seconde, Drow elle aussi, se nommait Silën De Thurn, et avait en revanche les cheveux blancs si typiques de beaucoup d'Elfes Noirs, attachés en un vague chignon (d'où s'échappaient plusieurs mèches), pour des raisons pratiques. C'étaient ses yeux qui étaient rouges. Elle arborait également une robe, mais plus négligée -ou était-ce simplement que celle-ci s'était abîmée sans qu'elle y prête réellement attention ?-, et à la jupe plus courte.

Toutes deux avaient la peau d'ébène -celle de Silën tirant davantage sur le gris.

En mettant le décor -leur rôle d'espionnes/observatrices ne donnait-il pas encore plus ce sens à cette désignation ?- en place, elles discutaient:

-A vrai dire, je crois qu'on est tout aussi bien autant éloignées que possible de ces sosies mal faits de nous. C'est comment déjà ?Lyda et Lyn'Drakaël Morteros. Bon sang. Je ne peux pas croire qu'on ai pu nous prendre pour elles à la frontière d'Avalar ! La soi-disant puissante magicienne et sa soi-disant grande guerrière de seconde et demi-soeur. Pffu ! Une belle paire d'arrivistes, oui. Elles n'avaient jamais rien eu à fiche de ces terres jusque là et voilà que d'un coup, quand l'opportunité se présente d'asseoir ses fesses sur un trône et d'envoyer des armées sur les terres voisines pour avoir une plus grande maison et plus d'or à ses bijoux, elles deviennent les sauveuses d'Avalar ! Quelle bande de gourdes, je te jure.

Silën, trésor, tu veux bien passer un coup de chiffon sur le comptoir ?Je doute qu'il ait été laissé bien propre. Oh, et je crois qu'il faudra aussi passer un coup sur le sol -on ne sait jamais, des fois que quelqu'un d'un minimum distingué arrive et ne soit pas près à picoler dans un bauge trop immonde.


-Et pourquoi ce serait spécifiquement à moi de m'occuper du nettoyage, Jabbress ?

Rétorqua celle aux cheveux blancs d'une mine presque boudeuse. La Drow aux cheveux de feu se tourna vers sa collègue, plaça ses poings sur ses hanches et continua d'un air ironique:

-Je ne sais pas. J'ai l'impression que tu serais mieux que moi dans le rôle de la larbine.

-J'aimerais tout de même te rappeler que je suis une descendante du grand Jagun Thurn !

-Bah, premièrement il y a de fortes chances que ça tienne de la légende, si tant est que le personnage en lui-même ait réellement existé et que ses exploits n'aient point été un tant soit peu exagérés et romancés. Tandis que sa comparse écarquilla les yeux ainsi que la bouche, d'une expression choquée, Tara ne lui laissa pas le temps de rétorquer et continua. C'est comme moi, mon nom signifierait bien "Fille de Lolth" en Drow, mais rien ne prouve vraiment que j'ai du sang de la déesse araignée en moi ! C'est plus un titre honorifique pour celles de ma famille qui la servent et l'ont servie si tu veux mon avis, ma vieille. Et deuxièmement: ça m'étonnerait que quiconque ait grand chose à faire, ou ait même seulement entendu parler, de ton héros d'ancêtre de Sylvanie; nous sommes en Dragostina ici. Il faut t'y faire, Wanre chérie. Depuis le temps...

La jeune femme sembla vouloir lui répondre, puis se ravisa.

-Pfff... De toute façon, tu as toujours réponse à tout. Oh, génial, j'ai trouvé une pièce ! Et elle se baissa en un éclair pour la ramasser, avec son caractère de bout-en-train habituel.

Tara secoua légèrement la tête et sourit:

-C'est le début du bonheur.

Elles terminèrent ainsi de mettre en place les dernières pièces du puzzle, avant d'accueillir, l'espéraient-elles, les premiers clients, continuant à s'appeler de temps en temps affectueusement "jabbress" et "wanre", qui signifient respectivement "maîtresse" et "esclave, servante".
Deux panneaux étaient placés devant le bâtiment.

La Relève, taverne collective

Nous cherchons actuellement d'autres personnes prêtes à gérer avec nous cette auberge. Pour en savoir plus, parlez aux propriétaires.
Bières:
-Bière Naine, blonde, la Cervoise Dorée sous la Montagne - trésor mieux gardé que l'or des Nains, qui efface tous les Livres des Rancunes pour qui la partage !
-Bière Orque, brune, la Horde - on dit que cette bière forte permet de tenir des jours entiers de bataille !
-Bière Nordique, l'Hydromel des Glaces - cette bière accompagne toutes les soirées de récits de sagas !
-Bière Gobeline, bon marché, la Snotling - une bière à la portée de toutes les bourses, même celles de la taille d'un bébé Gobelin !

Vins:
-Vin Haut-Elfe, des Ayléides - certains le trouvent snob et cher, mais c'est ce que les nobles boivent et s'offrent !
-Vin Humain, l' Hypocras des Terres au Milieu - son arôme particulier met tout le monde d'accord et nous fait comprendre pourquoi les Humains s'adaptent si vite avec les autres !
-Vin Mort-Vivant, Liche Nécromancienne - il a eu le temps de se bonifier et certains disent même que quelques bouteilles ont suivis plusieurs générations de vies et non-vies !
-Vin Dragoon, Don des Dragons - assez fort, on dit que c'est ce que les dragons offrirent aux premiers qui arrièvèrent sur Dragostina !

Alcools:
D'origine Drow, l'Araignée Flamboyante, whiskey pimenté - apprêtez-vous à cracher du feu et à savoir pourquoi on dit que les Drows ont si mauvais caractère !
D'origine Démon, eau de vie, l'Ultime Cercle en bouteille - une des plus fortes boissons qui soient, des Démons traversent même les plans pour venir en goûter !
D'origine Skaven, Maleboisson - composition étrange que l'on doit à des Hommes-Rats qui ont de la suite dans les idées, ne soyez pas intimidés par sa couleur, son odeur et ses bouillonnements étranges, à force de passer du temps sous terre ceux-ci ont découvert les plaisirs les plus sombres et enivrants -voir plus !
D'orine Damné, absinthe, la Dante - on raconte chez les initiés que c'est ce qui amena plus d'un à la damnation !
D'origine Nagga, alcools parfumés moins fort, l'Encre de Cthulhu- bien que moins forts et colorés, les connaisseurs sauront apprécier ces liqueurs rares à la surface !

Autres boissons:
-Cidre doux Sylvain, le Baiser de Gaïa, avec ou sans alcool, avec ou sans lait - pour les plus timorés mais qui veulent tout de même savourer certains arômes de Mère Nature
-Boisson Arrakoas, le Kafécao - cette boisson importée par des êtres volants, meilleure chaude que froide, a à la fois un goût presque sucré et la capacité de réveiller même les oiseaux tombés du nid
-Thé Druide, la Potion d'un Autre Temps - certaines traditions ne se perdent pas, voici donc pour ceux voulant découvrir ces saveurs sans jamais avoir été à une réunion forestière !
-Boisson Golem, la Soupe de pierres, - ne vous fiez pas à son nom et son apparence épaisse: cela réchauffe et nourrit son homme -ou sa femme- pour pas cher !
-Lait de chèvre, parfois de louve, de jument ou d'ânesse selon les arrivages
-Sang de fauve, d'Elfe, d'Humain, de dragon ou de licorne, selon les disponibilités (demander au comptoir)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité